Angélique Kidjo

Bénin

Biographie :

 

Faut-il encore présenter Angélique Kidjo ? Cette chanteuse venue du Bénin, concentré d’énergie, ardente défenseuse du droit de l’homme et surtout chanteuse hors pair est une des plus grandes stars africaines du 21e siècle. Lauréate d'un Grammy Award, elle a été nommée cette année par The Guardian dans la liste des 100 femmes les plus influentes du monde.

Née en 1960 à Cotonou, à la veille de l’indépendance de son pays, Angélique Kidjo intègre la troupe de théâtre dont sa mère est directrice alors qu’elle n’a que 6 ans. Quelques années plus tard, elle commence à chanter au sein du groupe  Les Sphinx et, adolescente, rencontre le succès grâce à son adaptation pour la radio nationale de la chanson de Miriam Makeba Les Trois Z. Elle enregistre ensuite l’album Pretty, qui n’est distribué qu’en Afrique mais lui permet de se faire connaître sur le continent.

De l’exil au Grammy

En 1983, elle s’installe à Paris et y suit des cours de chant. D’abord choriste de groupes africains de Paris, elle devient en 1985 la chanteuse du groupe de jazz africain Pili Pili avec lequel elle enregistre à trois reprises. Elle enregistre un album solo, Parakou, et se fait ainsi remarquer par Chris Blackwell, le fondateur jamaïcain de Island Records, qui la signe en 1991 sur son label Mango. De cette collaboration, sont restés quatre albums : Logozo (1991), Aye (1994), Fifa (1996) et Oremi (1998). 

En 1998, Angélique Kidjo s’installe aux États-Unis et, deux ans plus tard, signe un contrat avec le label Columbia Records, pour lequel elle enregistre deux albums : Black Ivory Soul (2002) et Oyaya! (2004), deux opus qui doivent beaucoup aux rythmes et traditions latino-américaines. 

L’album Djin Djin (2007) est celui de la consécration. La chanteuse s’y entoure de nombreuses collaborations internationales parmi lesquelles Carlos Santana, Alicia Keys, Peter Gabriel, Amadou & Mariam, Ziggy Marley et Branford Marsalis. Après de multiples nominations pour ses précédents disques, cet album lui vaut par ailleurs le Grammy Award du meilleur album de musique du monde et des concerts dans les plus prestigieuses salles du monde dont le Carnegie Hall et le Royal Albert Hall. En 2010, sort Oyo, hommage à la musique qui a bercé son enfance, mélange de musique traditionnelle, de reprises de Miriam Makeba et de chansons soul des années 1960 et 70.

Ne se contentant pas de sa carrière musicale, Angélique Kidjo mène de front divers combats. Ambassadrice de l’Unicef depuis 2002, elle chante pour le commerce équitable, pour la lutte contre le paludisme, pour la paix au Darfour, pour l’éducation des petites filles en Afrique…Une carrière bien remplie (et qui est loin de s’achever !) pour une grande dame de la chanson africaine, un mélange réussi de talent, de curiosité et d’énergie. Tous ses concerts sont des événements à ne manquer sous aucun prétexte !

 

Angélique Kidjo

You may need: Adobe Flash Player.

Les spectacles de l'artiste:

Disques :

Festival International Nuits d'Afrique -Compilation 2013