Kadan's

Guadeloupe / Martinique

Biographie :

 

En 2012, c’est la libération chez les fans de zouk. Enfin, après des années sans album, Kadan’s enregistre Nou Sé Zouk, un nouvel opus qui relance leur parcours commencé il y a bien longtemps, en 1989, et couronné de multiples récompenses. Mais n’allons pas trop vite et revenons au début de l’histoire.

Tout commence en 1989 donc, entre quelques amis d’enfance, les Bertely, les frères Bonalair, Leila Thomar, Charles Naigre et Martin Pacôme-Isidore. Les sept jeunes gens décident de jouer ensemble et d’allier le funk, le rock et le soukous. Ils prennent le nom de Kadan’s, issu du mot kadans, meringue moderne haïtienne popularisée par le talencieux saxophoniste Webert Sicot au début des années 1960.

Un succès immédiat et durable

Rapidement, la formation accumule les succès dans les Caraïbes, en Europe, en Amérique et en Afrique. Ils enchaînent les concerts et les festivals, notamment Nuits d’Afrique. Dans les années 1990, ils raflent de nombreux prix, notamment celui du meilleur groupe de scène de la Guadeloupe en 1995, 1996 et 1997. En 1995, leur grand tube Varyasyon remporte le titre de révelation de l’année.  Au même moment, le groupe organise l’événement « KADAN’S en folie », devant plus de 40000 personnes, à Port-Louis, proposant plus de douze heures de musique non stop.

La mélodie chaloupée, les textes poétiques et vrais, le talent de ses interprètes constituent la recette du succès du groupe. Au fil des années, Kadan’s est ainsi devenu l’un des plus grands groupes de zouk des Antilles. Autant dire que leur retour sur le devant de la scène était attendu de pied ferme. En avril 2012 donc sort leur nouvel album, Nou Sé Zouk, dont le 1er extrait s’intitule Mwen tombé. Dès la sortie du disque, plusieurs titres se hissent dans les premières places des classements guadeloupéens et les concerts reprennent. Que les fans se rassurent, Kadan’s n’a pas perdu la passion de ses débuts !

 

 

Kadan's

You may need: Adobe Flash Player.

Les spectacles de l'artiste: