Richard Kara

Côte d'Ivoire Musique du monde

Biographie :

Né en 1969 à Bouaké, en Côte d’Ivoire, Richard Kara (de son vrai nom Kouadio Koffi Richard) voyage entre France et Afrique durant toute son enfance. Il suit son père et sa carrière militaire. Dès son plus jeune âge, quel que soit son lieu d’habitation, il danse, encore et toujours. Comme lui dit un jour un instituteur: « Tu es né pour être artiste ». Une prédiction qui ne tombe pas dans l’oreille d’un sourd. Mais son art finalement ne sera pas la danse, mais le chant. Pourtant, durant son adolescence, il officie dans un groupe appelé Dazzlers.
Alors qu’il vit à Nantes, il crée, en 1994, son premier groupe, In the air. Il profite du bouillonnement culturel de la ville, participe à des concerts improvisés, chante, danse, fait ses armes dans le milieu musical. L’année suivante, il entre au Conservatoire de Nantes. Et Richard poursuit sa route, patiemment. En 1998, il enregistre son premier album, Afrofunk. Il fonde ensuite un autre groupe, Ayo et enregistre son deuxième album en 2004, intitulé Soumbalaya.
Dans ses chansons, coulent les rythmes et les mélodies de Côte d’Ivoire, avec l’énergie et la ferveur issues de ce pays. Richard Kara mêle ces styles avec d’autres influences telles que le reggae, l’afrobeat, la soul... Bob Marley, Fela Kuti, James Brown planent sur les compositions de cet artiste complet. Sur scène, il est à la fois chanteur et danseur, maître du spectacle, se jetant tout entier dans l’arène. Ses textes parlent de ses doutes, de ses espoirs, de ses sentiments, de son amour pour son pays et son peuple. Par ses chansons, il transmet également ses indignations. Ainsi, par exemple dans la chanson Petit Soldat, il aborde le thème des enfants soldats, fléau de l’Afrique moderne. Il prépare actuellement son prochain album qui devrait sortir en 2010, un album qu‘il promet très marqué par le style afrobeat. C’est certain, Richard Kara n’en est pas à sa dernière aventure !

Richard Kara

You may need: Adobe Flash Player.

Les spectacles de l'artiste: