RUPA AND THE APRIL FISHES

USA

Biographie :

Quatre ans de tournées, des festivals, des concerts dans les villages sur trois continents, deux albums, plusieurs langues dont l’Espagnol, l’Anglais, le Hindi, le Tzotzil et le Français, d’innombrables traditions musicales et de moments de joie, de tristesse, de pertes et de transformations : voilà les ingrédients qui ont donné naissance à Build, le fascinant nouvel album par Rupa and the April Fishes.  Réalisé en collaboration avec Todd Sickafoose (Ani DiFranco, Andrew Bird), l’album, disponible le 2 octobre 2012, parcours la route de la solitude et de la solidarité. 

Alors que le premier album du groupe, Extraordinary Rendition,  explorait l’amour sous tous ses angles, que le deuxième, Este Mundo, racontait les périls d’immigrants qui traversent les frontières, voilà maintenant que les douze pièces de ce troisième album, BUILD, parcourent les bouleversements de notre monde. De l’effondrement du capitalisme aux fausses démocraties et la naissance de mouvements populaires en Tunisie, au Chili, à Athènes, à Wall Street... 

Les musiciens Aaron Kierbel, Safa Shokrai, Misha Khalikulov et Mario Alberto Silva, originaires des quatre coins du monde, se sont rencontrés à San Francisco et ont formé les April Fishes.  Avec la leader du groupe, Rupa, ils collent une attitude pop alternative sur une musique world très épicée, influencée de reggae, de indie rock, de raga, de rockabilly, de cumbia. 

Rupa et ses April Fishes étaient un des secrets les mieux gardés de la Baie de San Francisco jusqu’à la sortie mondiale de leur premier album eXtraOrdinary Rendition.  Un album qui a atteint le sommet du palmarès ITunes dans la catégorie Musiques du Monde, en plus d’être programmé sur de nombreuses radios publiques et qualifié «d’artiste émergeant parmi les plus excitants» par le magazine Time Out Chicago.

Au Québec, la popularité de Rupa et de ses April Fishes ne cesse de croître depuis sa première visite à Montréal en avril 2008.  La bande n’a pas mis longtemps avant de revenir à l’automne, mais cette fois, pour ratisser les quatre coins du Québec : Rouyn-Noranda, Sherbrooke, Québec, St-Hyacinthe et Montréal une seconde fois.  Le deuxième album, Este Mundo, a mené la bande sur la route à nouveau, donnant plusieurs autres concerts au Québec.
 

Leader du groupe, Rupa Marya est médecin le jour, musicienne la nuit, elle est quotidiennement exposée à la fragilité de la vie, sa résilience et ses aléas. Cette vision privilégiée est à l’origine de compositions très personnelles et poétiques. Invitée à l’émission Good Morning America, Rupa témoignait  de cet équilibre délicat entre une carrière ascendante de musicienne professionnelle et un poste le jour à l’hôpital de San Francisco, où chaque journée la confronte à la mort et à la souffrance.

À en juger par son histoire familiale, il est logique que Rupa ait eu l’âme voyageuse.  Avant sa naissance, ses parents émigrent d’Inde en Californie, et séjournent quelque temps dans le Sud de la France.  Après avoir grandi au sein d’univers aussi différents, Rupa retourne dans la Baie pour y étudier la médecine, tout en gardant une passion pour la musique. «J’ai toujours eu beaucoup de mal à décider quelle direction prendre, la médecine ou la musique». En définitive, Rupa décide de poursuivre les deux, équilibrant soigneusement sa carrière de docteur avec sa vie d’artiste en tournée.

RUPA AND THE APRIL FISHES

You may need: Adobe Flash Player.

Les spectacles de l'artiste: