HK - L'empire de papier

31 Octobre, 2017 - 20:30

Prix: 20 $

Club Balattou

4372 boul St-Laurent (coin Marie-Anne) Montréal,QC H2W 1Z5

514-845-5447

www.balattou.com

Vous pouvez également vous procurer vos billets à la billetterie centrale.

Description du spectacle:

Après un passage au Québec en 2012 (Festival international de la chanson francophone de Granby; Festival Nuits d’Afrique à Montréal), HK est de retour cet automne 2017 pour donner un aperçu en spectacle de son nouvel album!

Déjà, il y a 5 ans, son passage avait marqué les esprits, notamment ceux des nombreux étudiants reprenant en coeur dans la rue ‘’On lâche rien’’...

Dans ce spectacle: beaucoup d’amour, de bienveillance, d’humanité…

HK nous offre sa verve poètique, son engagement et cette puissante énergie qui distillent sa musique métissée aux accents world, blues, folk et reggae avec une utopie fraternelle assumée.

Une résistance musicale, poétique et dansante, rêveuse et entraînante!

Biographie:

«Mon grand-père était un poilu de la première guerre mondiale. Ma mère et mon père, des immigrés algériens ayant fait le grand voyage; des montagnes de Kabylie aux pavés roubaisiens (France). Et moi... je suis un saltimbanque».

Ainsi se définit Hadadi Kaddour dit HK, né en 1976, dans un quartier populaire de Roubaix. Fils de marchands de fruits et légumes, il a, très jeune, fréquenté les marchés pour aider «le paternel» : tablier bleu, casquette et numéro de claquettes pour amuser la clientèle. Sa première scène, en quelque sorte!

À l'âge de 15 ans, HK est de-hop. Il monte son premier groupe «Juste Cause», avec lequel il fera véritablement ses premières armes, puis «Piece of salam», avec qui il écumera toutes les scènes de la région lilloise. En 2005, il forme avec son acolyte Said un groupe au format «révolutionnaire» : M.A.P, le Ministère des Affaires Populaires, du hip-hop avec un accordéon, un violon et une farouche volonté de porter l’identité d’une région ouvrière et métissée, modeste mais chaleureuse. Ils seront «Révélation du printemps de Bourges» en 2006. Leur premier album «Debout là-D’dans» sortira dans la foulée. Un deuxième album voit le jour en 2008 «Les bronzés font du ch’ti».

En 2009, HK, qui a des envies de colorer sa musique de chanson, de musiques du monde, et de reggae, se lance en solo... Enfin, pas vraiment! Il forme le groupe «HK et les Saltimbanks» avec des musiciens virtuoses et taillés pour la scène : Jeoffrey Arnone (accordéon) qui officiait déjà au sein du M.A.P, Meddhy Ziouche (mandole), Manuel Paris puis Jimmy Lo (guitare), Seb-Big Cat (batterie), Eric Janson (basse) et Saïd Zarouri (comédien). Trois albums naîtront.

En 2011, sort «Citoyen du Monde» sur lequel figure l’emblématique «On lâche rien», chanson reprise dans les manifestations et luttes sociales ainsi qu’au cinéma dans «la vie d’Adèle».

En 2012, «Les Temps Modernes», incluant un autre titre phare du groupe : «Indignez-vous» en hommage à Stephane Hessel.

En 2013, avec «Les Déserteurs», HK s’offre une pause dans l’écriture, pour ré-interpréter sur disque et sur scène certains des plus grands standards de la chanson française en version châabi (musique populaire algérienne): Un peu comme si Piaf, Brel, Brassens, Ferrat, Ferré,Nougaro, Renaud et Gainsbourg s’étaient tous retrouvés sans hasard à Alger; Et que dans un vieux bistrot, accompagnés par les musiciens du coin, ils avaient chanté jusqu’au petit matin.

En 2015, retrouvant sa plume et ses saltimbanks, HK sort son quatrième album Rallumeurs d’étoiles dont le titre est inspiré d’un vers d’Apollinaire: «Il est grand temps de rallumer les étoiles». Un album comme un hommage à tous les «rallumeurs d’étoiles» anonymes qui, dans une époque sombre et propice aux obscurantismes de toute forme,agissent chaque jour, à leur petite échelle, par un geste, un engagement, une création, pour «entretenir une lueur commune». Des chansons pour aujourd’hui et pour demain, comme «Rallumeurs d’étoiles» dont le refrain est chanté par les enfants du groupe.

Entre 2009 et 2016, le groupe enchaîne les tournées partout en France et en Europe, allant même se produire deux fois aux États-Unis (Chicago, New-York, Madison, Detroit) et au Québec (Montréal - Festival Nuits d’Afrique, Granby - Festival International de la Chanson de Granby).

Passionné d’écriture et de poésie, HK entreprend en parallèle une carrière d’écrivain: il publie en 2012 son premier roman, aux accents auto-biographiques, J’écris donc j’existe, puis un second deux ans après Néapolis. En 2017, il publie son 3ème roman: Le Coeur à l’outrage.

Espace vidéo:

Voir la vidéo
Voir la vidéo