Webdiffusion
Festival Nuits d'Afrique
Le meilleur de la musique du monde !

Femi Kuti a des origines illustres : son père n’est autre que Fela Kuti, créateur de l’Afrobeat, un style qui mêle percussions traditionnelles nigérianes, soul, funk, R&B, porté par des rythmes dansants et des paroles engagées. Il est également le petit-fils de l’activiste féministe Funmilayo Ransome Kuti. Élevé à Lagos, au Nigéria, Femi commence sa carrière de musicien à 15 ans lorsqu’il rejoint le groupe de son père, Egypt 80, en 1979. En 1986, il fonde le groupe Positive Force et s’émancipe de l’héritage paternel tout en reprenant le flambeau avec force. Il enregistre plusieurs albums avec son groupe : No Cause for Alarm (1989), MYOB (1991), Femi Kuti (1995), Shoki Shoki (1998)… Peu à peu, il s’est mis à incarner l’Afrobeat contemporain.

L’infatigable Femi Kuti n’en finit plus de présenter ses spectacles dynamiques et colorés et ses messages politiques engagés, que ce soit depuis son sanctuaire emblématique New Afrika à Lagos, ou sur toutes sortes de scènes et de lieux du monde entier. 2021 lui a permis de sortir le double album Legacy + sur Partisan Records qui lui tenait tant à cœur. Ce coffret contient son dernier album “Stop The Hate”, ainsi que le tout premier album “For (e) ward” de l’époque “For (e) ward” de son fils aîné Made Kuti. “Stop The Hate” est le reflet du son afrobeat unique que Femi a forgé tout au long de sa carrière, tout en affirmant ses convictions politiques tranchées. La chanson “PaPaPa” et cet album, qui a reçu des critiques dithyrambiques de la part des médias internationaux les plus pointus et les plus prestigieux, ont été nominé pour la première fois dans le monde entier aux Grammy Awards 2022 !

Femi n’en finit plus de donner ses longs spectacles devant son public à Lagos qui en redemande toujours ! En mai 2017, il a été référencé dans le Guinness des records du monde avec une seule note tenue sur un saxophone et a établi ce record à 51 min 35 secondes. Il peut parfois être difficile de comprendre où il puise son énergie car les innombrables combats pour la justice sociale qu’il mène sont épuisants.

Heureusement, il a rencontré des partenaires comme Global Citizen qui défend les mêmes causes et qui a récemment diffusé son concert depuis le sanctuaire New Afrika dans le cadre du concert global de 24 heures qu’ils ont donné à la planète entière en septembre 2021. Au cours de ces dernières années, nous avons pu voir Femi Kuti se produire en direct du stade du Caire, devant des milliers de spectateurs , en chantant la chanson officielle de la Coupe d’Afrique des Nations, ou encore l’entendre aux côtés de Jay-Z, Beyoncé et Ed Sheeran, tout en voyant son nom aux côtés de poids lourds de la nouvelle scène nigériane tels que Davido, Tiwa Savage ou Wizkid …

Femi est largement sollicité pour de nombreuses collaborations et c’est ainsi que nous avons pu l’écouter sur des projets aussi différents que Coldplay, le producteur de musique électro Robert Hood, ou encore le groupe de hip-hop français IAM. Tout au long de l’année 2022, Femi et sa troupe, The Positive Force, prévoient de parcourir le monde avec leur nouveau spectacle rempli de performances à couper le souffle, plein de surprises.

Femi Kuti a grandi à Lagos, au Nigeria, où, à 15 ans, il a commencé à jouer du saxophone dans le groupe de son père, Fela , Egypt 80. Il a été jeté dans le grand bain lorsqu’il a dû remplacer Fela. Fela a été arrêté à l’aéroport et emprisonné juste avant de commencer une tournée aux États-Unis. Depuis ce jour, il n’a jamais regardé en arrière. En 1986, Femi a formé son propre groupe “The Positive Force”. Son premier disque est sorti en 1995 chez Tabu/Motown. Depuis, il a suivi un long parcours où il continue d’élargir la diversité de son art sur la plupart de ses albums et a reçu six nominations aux Grammy Awards après avoir sorti une douzaine d’albums. En 1998, pour honorer son père, il a ouvert le “New Afrika Shrine”, où se déroule désormais chaque année le célèbre festival “Felabration”, qui dure sept jours, autour de l’anniversaire de Fela, le 15 octobre.

FEMI KUTI
Nigéria
Festival international Nuits d'Afrique - 36e