Menu

Guasá Guarriors

Guasá Guarriors est né des rencontres éléctro-acoustiques entre le DJ-Producteur Daniel Rodriguez (Aka Guasá) et la diaspora latino-américaine et africaine montréalaise. Inspiré par les musiques du Pacifique colombien, notamment du marimba de chonta et le Guasá, instrument de percussion de cette tradition, Daniel Rodriguez agît comme DJ et producteur depuis 2012, lorsqu’il participait activement aux soirées de danse et performance de la Gypsy Kumbia Orchestra. Daniel avait commencé sa formation musicale à Cali, où il jouait de la percussion pour des groupes de musique des Andes et où il a reçu des formations parle roi de la Marimba, Gualajo Torres R.I.P.

 

Arrivé à Montréal, Daniel, dont le principal métier est dans la production audiovisuelle documentaire, apporte avec lui toute la famille d’instruments du Pacifique dans un esprit ethnomusicologique, animant avec ceux-ci des soirées “hybrides” depuis 2011. Quelques années plus tard il commence à se former activement avec des musiciens comme Atna Njock et Adama Daou, dans le but de mieux comprendre les musiques africaines et établir des dialogues avec les traditions afro-colombiennes, tout en utilisant les outils numériques.

 

En tant que producteur, Daniel a créé des soirées comme Tropicool (2017), Afrodiziac (2017), In-dependencia Colombia (2018) et le Carnaval Africolombia (2019). Avec Afrodisiac, il a regroupé un band dans lequel La Wey Segura, marimbero du Pacifique Colombien résident à Paris et Adama Daou, balafoniste montréalais du Mali, échangèrent les traditions pacifique et mandingue, avec un résultat à la fois festif et profondément transculturel. Lors du Carnaval afro colombien, Daniel a coordonné la performance de Bumaranga (Syli d’Or 2013) et Atna Njock du Cameroun. Cet échange lui a permis de confirmer aussi le dialogue entre des rythmes africains comme le makossa, le soukouss puis la cumbia et la champeta colombienne.

 

En 2019 Daniel devint membre fondateur du collectif montréalais Cosmovision Records, apportant les résultats de ses recherches rythmiques dans la compilation “Sounds of these lands” (Cosmovision- 2019), et dans les scènes estivales comme Le Festival Illusion (Chesterville), Petronio en terraza (Cali, Colombia), Pop Montréal, Marché des possibles, Jardineries et Jardins Gamelin, Pente à Neige (Montréal).

 

Daniel a voyagé à Guapi, au coeur du Pacifique colombien pour enregistrer et recueillir des savoirs qu’il étudie encore et qu’il explore dans ses compositions, et il visitera le Mali en décembre 2019, pour continuer sa recherche du groove profond, qui passe par la danse, le rituel et la communion musicale.

 

Les pièces originales présentées sont:

 

Killatura, qui réunit des sons du Marimba de Chonta du Pacifique colombien avec la ganta de la côte nord colombienne, rejoignant les traditions du currulao tertiaire et la cumbia.

 

Aguacate, un texte en espagnol de Sencillo Renovante, immigrant colombien au Québec et MC engagé. Ce morceau comprend un air de balafon mandingue et un semble de la vente de fruits à Cali, Colombie.

 

Lipola BL, parti d’un air de balafon bantú par Atna Njock, maître du langage des tons du Cameroun. Le texte en espagnol évoque le voyage des sons arrivé au Pacifique colombien de l’Afrique.

 

https://www.facebook.com/guasaguarriors/

Guasá Guarriors
Colombie
World, afro-latin

INFOLETTRE

Abonnez-vous à l'infolettre pour recevoir en premier les informations et offres exclusives du Festival et des concerts à l'année !