Webdiffusion
Festival Nuits d'Afrique
Le meilleur de la musique du monde !

Chanteur et auteur-compositeur, Zal Sissokho est aussi un grand joueur de kora. Originaire du Sénégal, il conjugue à merveille son ouverture sur le monde et sa volonté de préserver sa culture et les traditions orales des peuples d’Afrique de l’Ouest. Lui qui chante en malinké et en wolof, se nourrit des rencontres qui jalonnent son parcours, grâce auxquelles il continue d’apprendre et de partager. Arrivé à Montréal en 1999 et boursier des Conseils des arts du Canada et du Québec à plusieurs reprises depuis 2001, il se produit en solo et avec de nombreux artistes tels que les frères Diouf, Celso Machado, Constantinople, Fakhass Sico, Lilison di Kinara, Richard Séguin, Takadja et Muna Mingole.

 

En 2004, il forme le groupe afro-mandingue Buntalo, qui trouve l’équilibre parfait entre la modernité de leurs compositions et le répertoire classique mandingue, grâce à la kora. Charismatique et envoûtante, elle se marie merveilleusement bien à la musique occidentale contemporaine et aux impressionnantes capacités d’improvisation du musicien, dans un style qu’il prend plaisir à qualifier de « tradimoderne ».

 

La formation sort trois albums sous étiquette Disque Nuits d’Afrique (Silaba “ La grande route”) en 2008, «Le Partage» en 2012 et «Le Palabre» en 2017), qui reçoivent un très bon accueil autant par le public que la critique. Buntalo profite de cette vitrine pour faire connaître sa musique et le son unique de la kora. Son premier album Silaba, sélectionné dans le cadre du programme Le Conseil des arts de Montréal en tournée, lui permet de réaliser une série de dix concerts entre septembre 2007 et juin 2008. En 2008 toujours, Zal reçoit le prix OQAJ-Rideau qui lui ouvre les portes de la scène mexicaine. 

 

Ses mélodies ancestrales, sa sensibilité artistique et sa générosité confèrent à Zal Sissokho une position privilégiée dans le paysage musical québécois, mais aussi international. Il participe ainsi au spectacle Ô du Cirque du Soleil à Las Vegas, à la musique du film Un dimanche à Kigali de Robert Favreau, et à celle de L’Autre Maison de Mathieu Roy, sélectionné pour l’ouverture officielle du Festival des Films du Monde de Montréal en 2013.Le Brésil l’a accueilli plusieurs fois en tournée entre 2010 et 2015.

 

Le 7 février 2020, il sort son nouvel album Kora Flamenca : un cheminement poétique à la découverte des racines africaines du flamenco. Ce disque publié par Analekta à la suite d’une résidence de création au Centre des musiciens du monde est d’abord une merveilleuse rencontre entre Zal Sissokho et l’une des rares femmes guitaristes flamenca, Caroline Piché. La volonté des deux artistes de combiner leurs spécificités plutôt que de les fusionner donne à l’ensemble un caractère unique, à la frontière entre Histoire et expérimentation.

ZAL SISSOKHO
Sénégal
MHN 2023